Florenne: la carrière d’Hemptinnes autorisée

C’est la fin d’une saga de plus de 20 ans… et le début d’une nouvelle histoire au moins aussi longue. Le Ministre Di Antonio annonce avoir délivré sur recours le permis unique pour l’exploitation d’une carrière de chaux à Florennes.Le projet est porté par Carmeuse depuis 1993 déjà. Il a fallu passer par une révision du plan de secteur en 2011 pour inscrire les 122 ha de terres (essentiellement agricoles) en zone d’extraction. Cette vaste zone étant reprise en zone « urbanisable » (la zone d’extraction est encore considérée sous le CWATUP comme zone urbanisable), la modification du plan de secteur a dû être assortie d’autant de compensation par la transformation de zones urbanisables existantes en zone non urbanisables. C’est ainsi que sont créées plusieurs zones agricoles, forestières ou naturelles sur le territoire de communes environnantes.

Arrêtons-nous un instant sur cet aspect: dans la perspective du CoDT actuellement connue, la zone d’extraction n’est plus considérée comme une zone urbanisable. La révision du plan de secteur aurait alors pu être réalisée sans compensation pour la zone d’extraction. Les installations accessoires à l’activité d’extraction (tri, concassage,…) auraient dues être intégrées dans une zone de dépendance d’extraction soumise, elle, à compensation. La zone à compenser aurait été dès lors sensiblement plus limitée si la modification du plan de secteur avait eu lieu sous le CoDT. Le timing étant ce qu’il est…

Précisons enfin que le permis (se conformant là à une mesure d’aménagement du plan de secteur) impose que tout transport de marchandise hors du site soit réalisé par train. Original dans un plan de secteur! Efficace…?